Qvi svmvs ?

Ce carnet est animé par une équipe de jeunes chercheurs désireux de partager leurs connaissances et leurs hypothèses sur les grammairiens latins et la grammaire latine.  Voici une présentation succincte du parcours et des recherches de chacun.

Julia Burghini est doctorante à l’Universidad Nacional de Córdoba, en Argentine. Ses recherches portent sur le grammairien Consentius.

Julie Damaggio (co-rédactrice en chef du carnet) est agrégée de Lettres classiques et actuellement ATER à l’Université Lumière – Lyon 2 (faculté LESLA). Elle prépare depuis septembre 2010 une thèse visant à donner une nouvelle édition (après les Grammaticae Romanae fragmenta de Funaioli en 1907) traduite et commentée des fragments d’Aelius Stilo, sous la direction de MM. Alessandro Garcea (Paris-Sorbonne) et Rolando Ferri (Università di Pisa). Cette thèse commencée à Lyon 2 au sein du laboratoire HiSoMA se poursuit depuis novembre 2013 à l’Université Paris-Sorbonne et au sein de l’équipe d’accueil 4081 « Rome et ses renaissances« . Pour mettre en forme cette édition elle utilise LaTeX et en particulier le package eledmac (sous Ubuntu). Elle fait partie du laboratoire junior ERAMA (Expressions et représentations de l’autorité dans les mondes anciens) de l’ENS de Lyon, créé en juin 2012, pour lequel elle est notamment co-rédactrice en chef du carnet de recherches. Sa thèse s’inscrit dans le projet « FLG » coordonné par Alessandro Garcea (cf. la page France).

Beatrice da Vela (co-rédactrice en chef du carnet) est doctorante à l’UCL – University College London, Greek and Latin Department. Elle prépare une thèse ayant pour objet une nouvelle édition commentée du commentaire de Donat (IVe s CE) aux Adelphes de Térence, accompagné de la première traduction anglaise.  Ses directeurs de thèse sont la Prof. Gesine Manuwald et Dr. Stephen Colvin. Elle est aussi très intéressée par les nouvelles technologies, en particulier l’usage des logiciels pour la philologie classique (LaTeX, qu’elle utilise pour son édition, et la TEI).

Frances Foster  has recently completed her PhD at King’s College London, titled Reading Servius in Context and Reception.  She is interested in how people read Servius, and how Servius is in dialogue with other late antique writers.  She is currently working on late antique education.  She is a Teaching Associate at the Faculty of Education, University of Cambridge.

Tommaso Mari

Jason O’Rorke

Cécile Paret-Parras est doctorante à l’Université Jean Moulin – Lyon III sous la direction de Bruno Bureau. Elle est allocataire de recherche pour le projet HyperDonat et s’occupe plus précisément des manuscrits et de leur encodage au format TEI. Sa thèse porte sur le commentaire de Philargyrius aux Bucoliques de Virgile. Elle travaille notamment sur les questions de la mise en page, de l’interaction du support manuscrit et du texte, et plus généralement de l’histoire de la transmission du texte, en vue d’une édition traduite et annotée. Ce projet est financé par la région Rhône-Alpes (contrat doctoral-Cluster 13 Recherche).

Nicolas Redoutey est agrégé de grammaire, professeur titulaire en lycée, doctorant au sein de l’Université Lumière – Lyon 2, sous la direction de M. Alessandro Garcea, ainsi qu’enseignant vacataire dans cette même université. Il prépare une thèse portant sur le matériel prépositionnel/préfixal/préverbal en latin vulgaire, au travers des rares sources autographes que sont les papyri, ostraca, tablettes et autres graffites retrouvées dans les différents sites archéologiques gréco-romains d’époque impériale. Auteur d’un mémoire de mastère portant sur l’histoire du traitement grammatical de la notion de préposition d’Aristote à nos jours, son intérêt se porte également sur l’histoire mêlée des idées linguistiques, de la philologie, et de l’enseignement du latin dans l’Antiquité comme aux époques contemporaines et modernes.

Anna Zago est doctorante à l’École Normale Superieure (Scuola Normale Superiore) de Pise. Elle prépare une nouvelle édition commentée de la troisième partie du Commentum Artis Donati de Pompée, grammairien du Ve ou VIe siècle de notre ère, sous la direction de Gian Biagio Conte et Rolando Ferri. Elle s’occupe aussi de textes du Moyen-Âge et de la Renaissance, notamment de la Vénétie. Elle est intéressée par les nouvelles technologies, en particulier l’usage des logiciels pour l’élaboration des textes critiques (LaTeX, packages ednotes et (e)ledmac, sous Ubuntu).