Archives par mot-clé : TEI

International workshop on computer aided processing of intertextuality in ancient languages, 2-4 juin 2014, Lyon

Un événement important dans le domaine des humanités numériques se tiendra à Lyon la semaine prochaine, du 2 au 4 juin. C’est un colloque organisé autour du projet ANR Biblindex par Marco Büchler, (GCDH), Elöd Egyed-Zsigmond (LIRIS), Laurence Mellerin (HiSoMA) :

International workshop on computer aided processing of intertextuality in ancient languages

Il aura lieu sur la campus de la Doua, à l’INSA dans le bâtiment Blaise Pascal, salle 501.337 au 3ème étage (plan : http://liris.cnrs.fr/acces/localisation-INSA-2.htm).

Continuer la lecture de International workshop on computer aided processing of intertextuality in ancient languages, 2-4 juin 2014, Lyon

Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website

Compte-rendu « Initiation à l’encodage XML-TEI des textes patrimoniaux » du 29 au 31 Octobre 2012 – CESR de Tours.

http://formation-continue.univ-tours.fr/offre-de-formation/initiation-a-l-encodage-xml-tei-des-textes-patrimoniaux-233975.kjsp

Le SUFCO de Tours organisait cette année dans les locaux du CESR (Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance), à l’initiative du projet des BVH (Bibliothèques Virtuelles Humanistes : http://www.bvh.univ-tours.fr/) une formation consacrée à l’encodage de textes en TEI (Text Encoding Initiative). Ce stage renouvelé jusqu’à présent chaque année attire des participants d’horizons très différents : chercheurs, doctorants, etc en croisant une grande variété de disciplines : sciences humaines, sciences, informatique. La formation se déroule sur 3 journées, rythmées par des temps de travaux pratiques permettant de manipuler l’éditeur oxYgen. Outre ces aspects techniques, une réflexion générique est parallèlement menée, puisque l’encodage soulève des problématiques spécifiques, parfois ignorées, pour chaque document traité. L’encodage est de fait une démarche efficace en matière de questionnement ontologique textuel. Les formateurs, dont Lou Burnard, l’un des près fondateurs de la TEI, sont à l’écoute des projets et répondent aux différents besoins, permettant ainsi de faire évoluer la TEI. A ce sujet, une conférence est en cours de préparation à Orléans 21-22 mai 2013 : « Gestion informatisée des écritures anciennes : état des lieux et perspectives ».

Cécile Paret-Parras

« Hackaton » des humanités (Leipzig, 10-12 octobre 2012)

Encore un billet sur un événement qui n’est pas strictement grammatical (ni même latin), mais qui intéressera les férus de TEI, les hellénistes et tous ceux qui travaillent sur des textes fragmentaires : l’université de Leipzig (ULEI) et le Deutsches Archäologisches Institut (DAI) de Berlin organisent un « Humanities Hackathon on editing Athenaeus and on the Reinvention of the Edition in a Digital Space« , dirigé par Monica Berti, Marco Büchler, Gregory Crane et Bridget Almas.

Pour les novices comme moi, il faut savoir qu’un « hackathon« , mot-valise constitué de hack et marathon, est un événement pendant lequel des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative (merci Wikipedia). Cet événement prend le cas d’Athénée, qui utilise dans les Deipnosophistes plus de cent sources différentes et est donc une mine pour les fragments de poésie et de prose grecque, afin de développer un modèle pour une édition digitale native référençant les citations, les différentes variantes du texte, l’analyse métrique, l’analyse linguistique, l’alignement entre l’original grec et une ou plusieurs traductions, et j’en passe.

Vous aurez compris à la lecture des objectifs qu’il faut – outre évidemment une connaissance du grec ancien – des compétences en TEI pour s’inscrire à cet événement… on peut les tester en allant à cette page, qui propose une démonstration et un exemple de code. Le nombre de participants est limité à 25, et la date limite pour envoyer sa candidature est le 30 septembre.

Plus d’informations sur le site « Fragmentary texts » et sur le site du département d’informatique de l’Université de Leipzig, E-humanities.

 

Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website