Le Bellvm grammaticale adapté pour la scène, 20/09/2014, Strasbourg

Ce samedi soir à Strasbourg aura lieu une représentation du Bellum grammaticale d’Andrea Guarna, écrit en 1511, et adapté pour la scène sous le titre éloquent Le latin s’en va-t-en guerre . Une belle soirée en perspective !
L’événement, organisé par le laboratoire L’antico fa testo (Centro Antropologia e Mondo Antico, Sienne) et lr projet Idex Translatio aura lieu au Portique (14 rue Descartes, Strasbourg) à 20h30 le samedi 20 septembre.

Le Latin s’en va-t-en guerre : le Bellum Grammaticale par Andrea Guarna (1511) adapté pour la scène

Sous le haut patronage du Président de la République Italienne

Samedi 20 septembre 2014
20 heures 30
Université de Strasbourg
Le Portique
14 rue Descartes

L’ANTICO FA TESTO, Laboratoire théâtral du Centre Anthropologie et Monde Ancien (Sienne) dirigé par Donatella Puliga et Francesco Puccio et TRANSLATIO, Programme IDEX de l’Université de Strasbourg dirigé par Laurent Pernot et Yves Lehmann, avec le soutien du Ministero per l’Istruzione e la Ricerca (Italie ; protocole d’accord MIUR / Centre AMA)
présentent

Distribution

Le Nom, Poeta Francesco Puccio
Le Verbe, Amo Simona Fasano
Le Participe
Un Soldat Fabrizio Loffredo
Un Soldat
Le Messager Alfonso Napoli
Le Narrateur Luigi Spina
Au Piano Ernesto Tortorella
mise en espace
Francesco Puccio et Simona Fasano

Présentation

Le Bellum Grammaticale, écrit en latin par Andrea Guarna, savant humaniste de Salerne, est un manuel pour l’enseignement de la langue latine qui se signale par son originalité. Il conte l’histoire de deux rois, le Nom (Poeta) et le Verbe (Amo), qui entrent en guerre pour la suprématie dans la province de Grammaire. Ils ont des soldats fidéles et des alliés, qui sont les autres parties du discours: les adjectifs, les adverbes, les conjonctions, etc. – tous, sauf le Participe, qui observe une prudente neutralité. La guerre provoque des pertes dans les deux armées, et c’est la raison des formes qui manquent dans les différentes conjugaisons et déclinaisons des verbes et des noms.
Le Bellum Grammaticale a été traduit dans toutes les langues européennes. Il en a été donné deux éditions récentes, l’une en italien, par Donatella Puliga et Svetlana Hautala, La Guerra Grammaticale di Andrea Guarna (1511). Un’antica novità per la didattica del latino, éditions ETS, Pise, 2011; l’autre en allemand, par Wibke E. Harnischmacher, Andrea Guarnas ‘Bellum Grammaticale’, Bochumer Altertumswissenschaftliches Colloquium, Bd 94, Wissenschaftlicher Verlag Trier, Trèves, 2013. En français, il existe une traduction ancienne, La guerre grammaticale par André Guarna de Salerne, par M. H.-B. G[ibault] à Poitiers chez E.-P.-J. Catineau, 1811, qui sert de base au présent spectacle, adaptée par Luigi Spina et retouchée par Laurent Pernot. Le titre Le Latin s’en va-t-en guerre est dû à Yves Lehmann.

Le groupe théâtral italien L’antico fa testo, dirigé par Francesco Puccio, a déjà travaillé à l’Université de Strasbourg dans le cadre des Instituts de Grec et Latin et de l’unité de recherche CARRA. Pour cette représentation, la troupe est composée de Francesco Puccio, Simona Fasano, Fabrizio Loffredo, Alfonso Napoli, Ernesto Tortorella et Luigi Spina (professeur à l’Université de Naples et Chaire Gutenberg 2009 à Strasbourg).

Source : Compitum (Luigi Spina).


Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.