Archives par mot-clé : Deutschland

Die Klassifikation der unpersönlichen Ausdrücke bei Donat, 4 février 2014, Humboldt-Universität zu Berlin

Le mardi 4 février 2014 de 18h à 20h à la Humbolt-Universität de Berlin se tiendra, dans le cadre du Forschungskolloquium Latinistik du semestre d’hiver 2013/2014, une conférence de Juliana Weckel sur la classification des expressions impersonnelles chez Donat, intitulée « Die Klassifikation der unpersönlichen Ausdrücke bei Donat ».

Leitung: Prof. Dr. Ulrich Schmitzer
Zeit: Di, 18–20 Uhr, 14tgl.
Ort: Unter den Linden 6, Raum 3053

L’information nous vient de Compitum ; le programme complet des séances déjà écoulées se trouve sur le site de l’Université Humboldt (il s’agit de la dernière séance de la période hivernale).

Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website

« Hackaton » des humanités (Leipzig, 10-12 octobre 2012)

Encore un billet sur un événement qui n’est pas strictement grammatical (ni même latin), mais qui intéressera les férus de TEI, les hellénistes et tous ceux qui travaillent sur des textes fragmentaires : l’université de Leipzig (ULEI) et le Deutsches Archäologisches Institut (DAI) de Berlin organisent un « Humanities Hackathon on editing Athenaeus and on the Reinvention of the Edition in a Digital Space« , dirigé par Monica Berti, Marco Büchler, Gregory Crane et Bridget Almas.

Pour les novices comme moi, il faut savoir qu’un « hackathon« , mot-valise constitué de hack et marathon, est un événement pendant lequel des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative (merci Wikipedia). Cet événement prend le cas d’Athénée, qui utilise dans les Deipnosophistes plus de cent sources différentes et est donc une mine pour les fragments de poésie et de prose grecque, afin de développer un modèle pour une édition digitale native référençant les citations, les différentes variantes du texte, l’analyse métrique, l’analyse linguistique, l’alignement entre l’original grec et une ou plusieurs traductions, et j’en passe.

Vous aurez compris à la lecture des objectifs qu’il faut – outre évidemment une connaissance du grec ancien – des compétences en TEI pour s’inscrire à cet événement… on peut les tester en allant à cette page, qui propose une démonstration et un exemple de code. Le nombre de participants est limité à 25, et la date limite pour envoyer sa candidature est le 30 septembre.

Plus d’informations sur le site « Fragmentary texts » et sur le site du département d’informatique de l’Université de Leipzig, E-humanities.

 

Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website